By Florence Thibaut On mercredi, septembre 17 th, 2014 · no Comments · In
Fondée sur une méthode collaborative ancrée dans la pratique, la chaire LaboRH en Management Humain et Transformations du travail a fait ses débuts au Luxembourg en décembre 2013. Trois partenaires solides et bien connus de la place ont alimenté ses réflexions : EBRC, Tarkett GDL et le CRP Henri Tudor. Ces derniers mois, l’équipe de chercheurs s’est concentrée sur le thème de la distanciation au travail, soit la manière dont chaque travailleur opère une saine distance par rapport à sa fonction et gère son implication personnelle.

Éminemment individuelle, la notion de distanciation a aussi des ramifications collectives. Touchant au sens au travail, au bien-être, à l’engagement, ainsi qu’à la formation des managers ou à la notion de culture d’entreprise, c’est la priorité de recherche qui a émergé au sein du groupe de travail composé d’académiques, ainsi que d’acteurs du privé. Novatrice, la chaire s’efforce d’apporter un regard neuf sur le management en combinant recherches académiques, workshops participatifs et interventions sur le terrain. Ses travaux s’inscrivent d’ores et déjà dans une perspective de trois ans. En cours de construction, le programme de l’année prochaine sera vraisemblablement dédié au rôle du manager de demain, ainsi qu’à son apport dans la transformation de son organisation. Interview avec Delphine Buron, DRH chez Tarkett GDL, Anne Rousseau, Head of Unit au CRP Henri Tudor et professeur à l’UCL, et Sandrine Boucquey, DRH chez EBRC.
Retrouvez plus d’informations sur la chaire dans un autre article ici!