By Peoplesphere On mardi, octobre 07 th, 2014 · no Comments · In
L’intérim management n’est pas encore connu de tous, mais cette formule de travail unique prend de l’importance sur le marché de l’emploi. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à en reconnaître les avantages. Une enquête indépendante réalisée par la société de recrutement spécialisé Robert Half auprès de 200 directeurs financiers belges révèle, en effet, qu’un grand nombre de départements financiers feront de nouveau appel à des intérim managers au cours des douze prochains mois.

Le recrutement d’intérim managers tend à se généraliser depuis quelques années. Après avoir diminué l’an dernier, le nombre d’intérim managers a enregistré une hausse de 5,6% lors du premier semestre 2014. Tel est ce qui ressort des chiffres de Federgon, la fédération des prestataires de services en ressources humaines. Les perspectives d’avenir s’annoncent elles aussi favorables puisque les directeurs financiers belges seront de nouveau à la recherche d’intérim managers spécialisés au cours des prochains mois. Sylvia Blockx, Directrice de Robert Half Management Resources, revient sur ces résultats : « Le monde de la finance et de la comptabilité a recours aux intérim managers depuis des années, et cela n’est pas près de changer. Les départements financiers sont habitués aux changements de grande envergure, qu’il s’agisse de l’évolution des systèmes d’information ou de la mise en oeuvre des modifications apportées à la législation. Les professionnels capables de mener ces changements à bien représentent une énorme plus-value pour l’entreprise ».

Profil de l’intérim manager

Les intérim managers sont des professionnels disposant d’une expertise avérée dans un domaine spécifique. Ils prêtent leurs services aux entreprises durant une période limitée et réalisent un ensemble de tâches bien défini.
Il existe plusieurs cas de figure pour lesquels une entreprise pourrait avoir besoin d’une expérience et d’un savoir-faire supplémentaires à court ou à moyen terme. Pensez par exemple au lancement de projets de grande envergure (gestion de projets), à l’introduction de nouveaux processus ou méthodes de travail (gestion du changement) et à la garantie de la continuité des activités. Le recrutement d’un intérim manager permet alors d’apporter rapidement à l’entreprise les qualités et la valeur ajoutée nécessaires sans devoir passer par une longue période de formation.

Palette étendue

Ces dernières années, les intérim managers sont de plus en plus sollicités dans un large éventail de disciplines. Outre les départements financiers, on les retrouve aujourd’hui dans le domaine de la technologie, de la direction générale, du droit, des ressources humaines, de la logistique et des achats, ou encore de la vente et du marketing. Bien souvent, des connaissances transversales sont requises étant donné que les changements réalisés peuvent avoir des répercussions sur plusieurs départements.
Sylvia Blockx, Directrice de Robert Half Management Resources : « Les intérim managers raisonnent en termes de solutions et d’améliorations. Cette mentalité n’est pas seulement le fruit de leur savoir-faire, mais aussi du regard objectif et créatif qu’ils développent au gré de leurs missions. D’après les clients qui engagent des intérim managers, c’est l’un des principaux avantages de la formule dans la mesure où une analyse neutre du fonctionnement de l’entreprise est souvent source de précieux enseignements ».
Myriam Cohen est intérim manager depuis huit ans. Elle a travaillé pour des petites et des grandes entreprises dans différents secteurs : « Lorsque je rejoins une organisation pour y débuter une nouvelle mission, je me concentre à 100% sur la recherche de solutions et/ou la mise en place de nouvelles structures. En plus de mon expérience, j’apporte cette bulle d’oxygène qui me permet d’aborder les choses sous une autre perspective. Je fais partie de l’entreprise et me mets totalement à son service, sans jamais me départir de ma neutralité. L’intérim manager n’hésite pas à pousser la réflexion au-delà des frontières de l’entreprise pour trouver une solution ».