By Peoplesphere On lundi, septembre 08 th, 2014 · no Comments · In
Une enquête récemment menée par Robert Half auprès de 200 directeurs financiers belges nous livre un nouvel indicateur d’estompement des frontières entre vie privée et vie professionnelle. Il apparait en effet que bien trop de CFO travaillent trois week-ends sur quatre.

Plus d’un directeur financier sur 3 (34%) affirme consacrer 30 minutes par jour maximum à la vérification de ses messages professionnels en dehors des heures de bureau.« Grâce aux technologies actuelles, nous sommes accessibles à tout moment et en tout lieu, pour notre travail. L’enquête démontre que, cette année, 80% des directeurs financiers belges se sont rendus plus disponibles pour leur travail en dehors des heures de bureau. Seuls 20% d’entre eux déclarent ne pas avoir augmenté leur disponibilité.Cette disponibilité se traduit principalement par le fait de laisser son téléphone allumé ou de vérifier ses e-mails. 40% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles laissent toujours leur téléphone allumé et qu’elles vérifient toujours leurs e-mails en dehors des heures de bureau. 51% déclarent ne le faire que lorsqu’elles ont un délai à tenir », indique la société de recrutement.
Cette enquête entièrement anonyme a été menée aux mois de juin et juillet 2014 par Market Probe, un bureau d’étude indépendant, auprès de 200 directeurs financiers de toute la Belgique.

Prévenir le stress

Seule une petite minorité (9%) éteint toujours son téléphone dès la sortie du bureau. Même pendant le week-end, ils laissent fréquemment leurs ordinateurs et smartphones allumés. 29% des directeurs financiers déclarent travailler un week-end sur deux, tandis que 24% d’entre eux travaillent trois week-ends sur quatre. Seuls 20% des directeurs financiers déclarent ne jamais travailler le week-end.
Pendant ce temps, nous voyons émerger nombre de réflexions et initiatives à l’échelon législatif quant à l’adoption de mesures de prévention contre le stress. En Allemagne par exemple, le Ministre du Travail de l’État fédéré allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a déclaré, en août 2014, qu’il souhaitait faire adopter une loi visant à limiter légalement la disponibilité du personnel pendant son temps libre et réduire la charge de travail. Même si nous n’en sommes pas encore là en Belgique, force est de constater que les employés belges consacrent néanmoins beaucoup de temps à leur travail en dehors des heures de bureau.