By Peoplesphere On vendredi, avril 25 th, 2014 · no Comments · In

Randstad-vfin

Ce jeudi 24 avril, Jean-Pierre Mullenders, Directeur de Randstad Luxembourg, a remis le premier Randstad Award à RTL, considérée comme l’entreprise préférée des habitants de la Grande Région. Selon l’enquête qui mesure la marque employeur des 30 plus grandes entreprises opérant au Luxembourg, 51% des répondants déclarent avoir envie de travailler pour le groupe média.

La Banque de Luxembourg et Enovos se partagent respectivement la 2ème et 3ème marche du podium à stricte égalité (44%). Outre le palmarès, l’étude quantitative réalisée en ligne par l’Institut indépendant ICMA en janvier 2014 et auprès de 1000 personnes dans la Grande Région, analyse les facteurs qui conduisent tout un chacun à rejoindre un employeur plutôt qu’un autre. Pour cette première édition au Luxembourg, le principal critère de choix d’un employeur est la rémunération, suivi de près par la sécurité de l’emploi. L’amélioration de l’économie peut sans doute partiellement expliquer ce classement. L’ambiance de travail agréable arrive ne 3ème position, bien avant l’intérêt du poste.

Facteurs de choix

Parmi les autres constats intéressants, les hommes sont plus attirés par le salaire, les opportunités de carrière et la stabilité financière, alors que les femmes sont davantage préoccupées par le bien-être au travail, des emplois intéressants et un bon équilibre travail/vie privée. Les perspectives de carrière et l’équilibre travail/vie privée sont des facteurs plus prisés par les jeunes que par leurs aînés. Les 18-39 ans sont aussi davantage en attente d’une entreprise bien située géographiquement. A l’inverse, l’intérêt du job et la santé financière de l’employeur sont des données clé pour les 40-65 ans.
Si les moins diplômés recherchent avant tout la sécurité de l’emploi et la stabilité financière de leur employeur, ils sont moins sensibles à l’image et aux valeurs véhiculées par une entreprise. En queue de classement, l’utilisation de technologies innovantes, la politique de diversité, les opportunités de carrière à l’étranger, l’image et les valeurs de l’entreprise ne sont pas jugés comme déterminants au moment de choisir un employeur.

Fiabilité et sincérité

L’étude s’est également attardée sur les traits de personnalité (appliqués aux entreprises) les plus importants aux yeux des personnes interrogées. La fiabilité, la sincérité et l’honnêteté sont les caractéristiques les plus citées. Alors que les femmes optent plus pour un employeur fiable, sincère, solide et stimulant, les hommes quant à eux recherchent davantage l’aspect réaliste et passionnant.
En termes de temps de transport pour se rendre au travail, les personnes interrogées estiment que 41 mn est un maximum (en moyenne, le temps passé sur la route est de 24 mn). Le temps de trajet est plus élevé pour les cadres, les hommes et les plus de 40 ans. Le temps actuel passé dans les transports est plus élevé pour les ouvriers.
Et en ce qui concerne la retraite, les répondants pensent devoir travailler jusqu’à 63 ans mais estiment que 59 ans est l’âge idéal pour s’arrêter de travailler. Indépendamment des groupes démographiques, les personnes qui ont participé à l’étude ne désirent généralement pas travailler au-delà de l’âge de 59 ans.
Ce qui les motiverait à poursuivre leur carrière serait : une ambiance de travail agréable, moins d’heures de travail ou la possibilité d’adapter ses horaires. Avoir moins de responsabilités, davantage d’autonomie ou plus de diversité dans les tâches ne semblent pas des critères prioritaires. Moins d’efforts physiques et de stress est le facteur de motivation clef pour les ouvriers de production et les personnes moins diplômées.