By Florence Thibaut On jeudi, mars 27 th, 2014 · no Comments · In

SteveWilliams2

Pour son événement du 27 mars, le POG, l’association des professionnels des RH, a donné la parole à Steve Williams, double champion olympique d’aviron. Inspirant, passionnant et passionné, le champion est revenu sur sa victoire. Le parallèle est vite fait entre le parcours d’excellence du sportif de haut niveau et le leadership dans un contexte d’entreprise.

Enrôlé sous le pavillon britannique, Steve Williams, a remporté l’or à Athènes en 2004 et à Pekin en 2008. Il a insisté sur l’importance du travail collectif et de la cohésion pour y parvenir, autant d’atouts valorisables dans le privé. C’est, selon lui, grâce à la collaboration et la mise en valeur des forces de chacun, que l’équipe a pu arracher les deux titres. Et Steve Williams de partager : « Nous devions nous entraîner 6 heures par jour à raison de 7 jours par semaine. Parfois un dimanche de libre nous était accordé durant les bonnes saisons. A ce stade, c’est la passion et l’objectif final qui font tenir ». Pour récompenser cette performance, le sportif a récemment été convié à rejoindre l’ordre de l’Empire britannique, un privilège hautement symbolique.

Mental d’acier

Depuis ses débuts, deux questions on cadré l’entrainement du champion: est-ce que je donne le meilleur de moi-même? Et que puis-je faire de plus? Visualisation positive et images mentales se combinent ensuite dans le feu de l’action.« Avant le départ, un moment charnière lors d’une course, nous devions attendre six minutes, se rappelle Steve Williams. Six minutes durant lesquelles la course se joue sur le plan mental. Vous devez profiter de ce laps de temps pour prendre le contrôle de votre corps, puis gérer vos émotions afin de concentrer votre énergie de manière rationnelle ».
Pour diffuser un esprit de corps, l’entraîneur a également joué un rôle clé. « Lorsque vous hésitez à vous réveiller le matin pour vous rendre à l’entraînement, pensez que le sort d’une équipe tient aussi entre vos mains ».
A présent reconverti dans la consultance et les conférences internationales, Steve Williams s’est servi de son expérience olympique pour dessiner des principes «en or» en matière de leadership. Ils sont au nombre de sept : mission, esprit d’équipe, répétition de la qualité, l’excellence en dépit de la pression, repousser ses performances, contrôler son énergie et faire ressentir le bien-être à son équipe. Et l’orateur de résumer : « Le leadership est la manière dont vous faites ressentir aux membres de votre équipe le projet dans lequel ils évoluent ».
Pour resserrer les liens, atteindre un but commun et, dans certains cas, battre des records, les chefs d’équipe, quel que soit leur métier, fonction ou secteur d’activité, sont des relais incontournables. En se remémorant les deux courses, Steve Williams se rend compte que c’est le but commun et la volonté qui ont fédéré les co-équipiers. Sur le bateau, peu de mots leur étaient nécessaires pour se comprendre, ramer dans la même direction et finalement franchir les premiers la ligne d’arrivée.